JARDIN 1

Jardin 1

Hommage à Colette


Hors une corne de terre, hors un bosquet de lauriers-cerises dominés par un junko-biloba (…) tout le chaud jardin se nourrissait d’une lumière jaune, à tremblements rouges et violets mais je ne pourrais dire si ce rouge, ce violet dépendaient, dépendent encore d’un sentimental bonheur ou d’un éblouissement optique. Étés réverbérés par le gravier jaune et chaud, étés traversant le jonc tressé de mes grands chapeaux, étés presque sans nuits… Car j’aimais tant l’aube, déjà, que ma mère me l’accordait en récompense: J’obtenais qu’elle m’éveillât à trois heures et demie, et je m’en allais, un panier vide à chaque bras, vers des terres maraîchères qui se réfugiaient dans le pli étroit de la rivière, vers les fraises, les cassis et les groseilles barbues.
Sido.

Format : 50 cm x 65 cm
Date de création : 2018
Prix : Vendu, Collection particulière

Pigments, nacre, ors, aventurine, coquille d’œuf

Poursuivre la visite